Sachez que …

Si je devais me décrire, je dirais taquin, heureux, créatif, aimant et volontaire.

Hier, ma femme m’a adressé quelques mots qui ne m’ont pas surpris mais qui ont déclenché une réflexion en moi. Hier, elle m’a dit : « Lapin (oui ma dame puise son inspiration nicknamemiale  à la ménagerie) après 8 ans de mariage, je continue de constater au quotidien que je n’aurais pas pu rêver mieux ! » Elle m’a aussi dit : « Je suis reconnaissante de l’homme, de l’époux et du père formidable que tu es ! »

Il y a de cela une heure de temps, en pleine nuit, alors que je profitais SEUL du salon, de la TELEVISION, et d’une pizza post souper, pendant le troisième quart du premier match des playoffs qui opposait les Brooklyn Nets aux Atlanta Hawks, une petite main humide (parce qu’apparemment quelques doigts avaient été sucés) vint se poser sur mon visage. Cette petite main était accompagnée d’une petite voix et toutes deux appartenaient à une petite chose qui devait, depuis un bon moment déjà, se trouver au pays de Morphée… Avant que je n’aie le temps de questionner mon fils sur la raison de son interférence dans mon temps de « loisir » personnel, il m’a dit : « Papa, j’arrive pas à dormir. » Je lui ai donc dit : « Enlève ta main de mon visage et essaie plus fort ! » Et là il me regarde et me dit : « Laisse moi rester. Laisse moi apprendre à être comme toi. » Le baume au cœur je lui ai donné sa première leçon du « Comment devenir comme papa en 30 leçons. » Je l’ai embrassé, lui ai dit que je l’aimais (et d’autres trucs de mecs) mais surtout je l’ai renvoyé au lit.

A ce moment précis, le match que j’avais attendu toute la journée avait pris une tournure imprévisible… Il ne m’intéressait plus. A ce moment là, je réfléchis à la vie, pris du papier et un stylo et couchai quelques mots :

« Très chers parents, j’ai décidé de vous glisser un peu d’amour au milieu des factures et d’utiliser les services postaux pour le faire.

Papa, maman, je voulais vous dire MERCI. Merci de m’avoir offert un cadre familial idéal où l’amour, le pardon et le respect ont toujours été mis en avant. Merci d’avoir été des parents exemplaires. Merci d’avoir été présents et à l’écoute à chaque étape ma vie. Merci d’avoir su apporter la rigueur adéquate à mon éducation. Merci de m’avoir puni, grondé mais surtout appris à utiliser chaque jour pour devenir meilleur.

Papa, merci d’avoir toujours cru en moi, de m’avoir encouragé, d’avoir mis en ma possession des clés qui m’ont permis affronter le monde dans lequel on vit sans baisser la tête ni fléchir les genoux. Plus que tout, merci de m’avoir appris à être un homme, un époux et un père. Je bénis Dieu de ce que tu m’es un repère.

Maman, merci pour ton soutien, pour ton amour inconditionnel. Merci pour les dictées fâchées à des heures improbables. Merci pour ton intercession incessante en ma faveur. Merci d’avoir toujours été une femme vertueuse.

Très chers parents, merci de m’avoir conduit sur les voies de l’Eternel dès mon plus jeune âge !

Je ne vous remercierais jamais assez de m’avoir propulsé dans ma destinée et d’avoir entrepris ce qu’il fallait pour que je puisse dire de moi-même que je suis un homme épanoui et accompli.

Mission accomplie ! En tout, soyez bénis.

David, un fils reconnaissant. »

Après avoir glissé la lettre dans une enveloppe, j’ai éteint la télé et suis allé me coucher.

Z.K

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :