Au delà de mes limites !

Mon histoire a commencé à la fin de mon cycle secondaire, mon professeur principal annonce à ma mère que la seule possibilité qui s’offre à moi est la voie secondaire à option. C’est la filière qui ne permet pas d’effectuer immédiatement des études supérieures une fois l’école obligatoire terminée.

Car malgré des résultats généralement bons, mes professeurs avaient peur, que je m’en sorte difficilement et que je finisse par échouer. Aujourd’hui, je me dis que je me suis contenté d’écouter et obéir au fait qu’on me disait clairement « Incapable la petite ». Ma mère a essayé de défendre ma cause, mais à fini par se faire à l’idée de mes professeurs. Mes parents ne connaissaient pas le système suisse, et je ne me suis pas plus défendu que cela, car je ne réalisais pas ce qui se jouait pour mon avenir. De plus, d’avoir entendu tellement de fois mes enseignants me dire que ceci ou cela était certainement trop difficile pour moi, j’ai fini par gober ses affreux mensonges. Qui, je le réalise aujourd’hui étaient TOTALEMENT FAUX.

À 11 ans, la sentence est tombée ! VSO, ce qui voulait dire qu’à la fin de mes 3 ans de cycles la première possibilité qui s’offraient à moi étaient de trouver un apprentissage.
Évidemment, il y avait d’autres options qui pourraient m’ouvrir des portes, mais je les ai refusées, car pour moi, je n’étais pas assez intelligente, et je n’y parviendrai pas.

Mon maître de classe et ses congénères ont planté une graine à l’intérieur de moi, qui s’appelle la déconsidération de ma personne ainsi que de mes capacités.

Au moment où je faiblissais, il était difficile pour moi de parler à Dieu, je le voyais si loin de moi. Comment pouvait -t-il me laisser traverser tant d’épreuves à seulement 14 ans ? Je me sentais nul, incapable de réaliser quelque chose de bon. J’avais même honte de dire dans quelle voie, je me trouvai cela sonnait comme un échec à mes oreilles. Heureusement pour moi, dans ce long combat Dieu n’a jamais été loin.

Je suis convaincu que Dieu a été là à travers ma famille et mes amis, Il a permis que sur ma route, je croise des personnes incroyable qui m’ont aidé dans les recherches d’apprentissages et dans les moments plus difficiles. Ces personnes sont restées mes amis, je suis sûr que ce sont des cadeaux de mon père céleste :), mes amis ainsi que ma famille m’ont réellement soutenu et accompagné dans ce long périple qu’est la vie professionnelle.

À 17 ans, je débute mon apprentissage à Genève, pour tout, vous avouez ça a été 3 ans absolument sensationnels ! J’ai réussi mes études avec succès et facilité. En septembre 2014, je reçois mon Certificat Fédéral de Capacité :-D :-D :-D. Tellement soulagée de pouvoir enfin dire J’AI REUSSI !!!!!!!!!

Mais pour tout vous dire, sans un Dieu extraordinairement bon, je n’y serais pas parvenu. Il m’a porté durant ces 3 ans d’apprentissage. Il a ouvert les portes de cette école et a mit sur ma route des professeurs qui ont tellement cru en moi que ça me paraissait bizarre, car je n’avais pas eu l’habitude de cela auparavant.

Ne dites pas de vous que vous êtes incapable ou que vous n’y arriverez jamais, car ce n’est pas DU TOUT le regard de Dieu sur votre vie. Il vous voit capable de réaliser de grandes choses, vous dépasser et étonner vos anciens professeurs ! Pourquoi je dis cela ? Une de mes anciennes profs de Français m’a croisé un été ou je travaillais en tant que caissière dans un super marché, pour me faire de l’argent de poche. J’entrais dans ma deuxième année d’apprentissage, mais cela, elle ne le savait pas.

J’ose croire qu’elle a pensé que c’était mon travail fixe, car elle m’a lancé un regard de pitié et m’a dit « Oh, toi ici, mais que ce qui t’est arrivé ? ». J’ai tout simplement répondu :
« C’est mon job d’été, à la rentrée prochaine, je rentre en deuxième année de mon apprentissage en école à pleins temps ». Elle a changé son visage, s’est crispé et s’est excusé timidement, nous nous sommes dites au revoir. Au fond de moi, un sentiment de joie est venu ! Car j’étais fière de qui j’étais peu importe ce que je faisais. Elle n’avait plus aucune emprise sur ma vie …

Je vous laisse avec cette phrase « Dieu n’appelle pas les qualifiés, mais Il qualifie ses appelés ». Pour moi ces quelques mots ont tout leur sens, j’étais démunie face au mépris de mes enseignants, mais le Seigneur m’a relevée et m’a rendu capable de terminer mon apprentissage et d’avancer vers de nouveaux horizons. À Lui soit la gloire ❤ !!!!!!!!!!!!!

Soyez bénit, S.M

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :