Une puissance divine révélée

pardon1

Le Pardon est une puissance divine souvent oubliée voir même négligée dans ce monde qui pousse les humains à devenir de plus en plus égoïstes. 
Cette puissance du pardon est une arme que chaque être humain doit prendre avec lui afin de vivre pleinement la grâce et la miséricorde de Dieu dans sa vie.
Dans la prière du notre Père qui es aux cieux ! « Seule prière officielle que Jésus a enseignée à ses disciples de son vivant », nous lisons :
« Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés » Matthieu 6:12

Relisez si possible plusieurs fois cette phrase et vous remarquerez qu’il y a une force et une puissance qui se dégagent à travers ces mots du Seigneur Jésus.
Nous comprenons alors que le Pardon est tout d’abord une décision et une action qui doit provenir de soi-même.  C’est le conseil que le Seigneur nous donne afin de recevoir en retour le pardon du Père, Créateur de toute chose. Raison pour laquelle celui qui ne pardonne pas son prochain, ne sera pas pardonné non plus. (Référence à Matthieu 6:14-15)

Alors la question que je me suis posée et que je vous pose aussi cher lectrices et lecteurs, est la suivante : dans quoi le « non-pardon » peut-il nous entraîner ?
Le non-pardon est un poison, un consommateur de force, d’énergie et de la puissance divine qui est en nous. Ce poison va contaminer votre cœur, votre sang, votre corps, votre pensée, votre âme, votre esprit, votre être tout entier. Chaque fois que le poison du non-pardon vous attaque, il devient une porte d’entrée pour les démons et les mauvais esprits comme (la haine, la jalousie, la colère, la calomnie, le mépris de soi et des autres, l’orgueil, les maladies, les blocages, les désirs de la chair, la dépression, la peur, la débauche, l’ivrognerie, les maladies de sang, l’esprit de suicide, la mort…) dans la vie de millions de personnes. 

Le non-pardon est un poids insoutenable à porter.
Le non-pardon est à l’origine de plusieurs blocages et de brisement de destiné dans la vie de nombreux chrétiens. Une autre question mérite d’être posée chaque fois que nous pensons au pardon : Honnêtement, qui est celui ou celle qui souffre le plus dans cette situation du non pardon?
La réponse elle est très simple: « La première personne qui souffre du non pardon, c’est vous-mêmes et après les autres car vous les contaminez. »
Maintenant que nous avons vu que le non pardon n’est pas bon pour nous, alors qu’avons-nous à gagner dans le Pardon ?

Pardonner c’est d’abord se libérer d’un poids, de l’angoisse, de la pression, de la maladie, de la frustration, de la colère, de la haine, de la jalousie, de la mort… Bref pardonner l’autre c’est d’abord se pardonner soi-même. En regardant de prêt les bienfaits et le bien-être que le pardon apporte, il est inévitable et inconcevable de ne pas pardonner aux autres. Oui, pardonner aux autres, c’est aussi leurs communiquer le pardon et la liberté que nous avons reçu du Seigneur. Et ce qui est formidable dans tout ceci, c’est la garantie du Seigneur qui nous dit que nous serons pardonnés comme nous aussi nous pardonnons aux autres. En cela nous retrouvons la puissance et la force de la bonne nouvelle du royaume.

Je ne peux finir cette réflexion sans insister sur le fait que la première personne à bénéficier du pardon est celui ou celle qui pardonne. En effet, chaque fois qu’on accorde le pardon on se libère automatiquement du poids et de la frustration du non pardon.

Venez-vous de prendre la décision de pardonner après la lecture de ce texte ? Alors je vous encourage à aller jusqu’au bout de cette résolution. Vous êtes sur le point de rétablir une nouvelle relation avec le Père. Continuez dans ce sens et entretenez une relation de communion parfaite avec votre Créateur.
Que la vérité du Pardon vous affranchisse pour toujours. « Vous connaîtrez la vérité, et  la vérité vous affranchira. » Jean 8: 32

Une prière pour vous et pour nous tous: 
Seigneur Jésus-Christ vient m’aider car de moi-même je ne peux pas le faire, mais je prends la décision et l’engagement de pardonner tous les gens qui m’ont fait du mal. J’accepte ton pardon ainsi que le pardon des autres.
Amen !!!

« Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation;  l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible. » Matthieu 26:41 / Marc 14: 38

FAXK

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :