Une force libératrice

J’espère que vous l’avez compris, le thème de ce mois est le pardon !!!!! Comme indiqué dans mon titre, le pardon est une force libératrice ! Je l’ai moi-même expérimenté à plusieurs reprises !

Mais je voulais aborder une approche du pardon qui est le fait de se pardonner soi-même. C’est une étape que personnellement j’ai très souvent oubliée. Consciente d’avoir le Père le plus incroyable du monde qui a envoyé son fils unique pour me sauver,dans certaines situations il m’est arrivé de marcher comme un animal se rendant à l’abattoir … Alors que NON !

JE SUIS LIBRE, nous ne sommes plus sous la condamnation mais la grâce de Dieu est bel est bien présente (Romains 8:1). Je peux m’approcher auprès de mon Père comme une enfant et lui déposer mes fardeaux sans avoir ce sentiment de culpabilité ou de honte, car mes amis, tout à été accompli sur la croix.

Un exemple, j’ai une sœur avec laquelle j’ai un grand écart d’âge. Étant l’aînée, j’ai endossé le rôle de “mère“ qui ne m’appartenait pas. J’ai été une grande sœur très exigeante, TROP je dirais. Je lui demandais d’avoir de bonnes notes à l’école mais ça devenait exagéré, elle faisait une bêtise je lui tombais dessus comme la foudre. Elle craignait même de rester seule avec moi à la maison de peur que je ne m’énerve contre elle.

Lorsque j’ai commencé à me rapprocher réellement de Dieu, l’une des première choses que le Seigneur a faite a été de me révéler mon comportement vis-à-vis de ma sœur. Je me suis remise en question et suis allée lui parler, elle m’a dit qu’elle pensait que je la détestais…

J’ai fondu en larme, me rendant compte du sentiment de peur et de rejet que j’avais pu entraîner chez elle. Je lui ai demandé pardon, elle m’a pardonné rapidement, mais l’étape la plus difficile a été de me pardonner à moi-même. C’est en partageant mes inquiétudes avec des amis, en priant et en passant du temps avec ma petite sœur que les choses ont changé.

Aujourd’hui je prends conscience de l’importance de s’accrocher à Dieu et à sa parole car elle donne de l’espoir lorsqu’on en perd, ce passage biblique me fait me rappeler la grâce de Dieu dans la situation du pardon à soi-même: “Psaumes 32:1-7“.

Soyez renouvelés !!!

S.M

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :