Pardonnons car nous avons été pardonnés.

Commençons cette réflexion sur le pardon par un texte puissant qui renferme une vérité incontestable qui a d’ailleurs permis de trouver un titre à ce texte.

« Supportez-vous les uns les autres, et si l’un de vous a quelque chose à reprocher à un autre, pardonnez-vous mutuellement ; le Seigneur vous a pardonné : vous aussi, pardonnez-vous de la même manière. » Colossiens 3: 13

Oui, nous pardonnons simplement, car Dieu nous a pardonnés en premier par le sacrifice de son Fils à la croix, non seulement pour les croyants, mais également pour le monde entier. Cette révélation du pardon, est la meilleure voie à suivre, afin de vivre en paix et en harmonie avec notre Père de grâce.

Il est vrai qu’il est difficile de pardonner sans un vrai amour et sans sincérité. Le pardon qui provient de l’amour nous vient aussi du Seigneur qui nous recommande par ailleurs d’aimer même nos ennemis.
« Mais je vous dis, à vous qui m’écouter : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. » Luc 6 : 27

La réalité est que ce monde corrompu va passer par tous les moyens pour nous éloigner de cet idéal du pardon. Mais il faut faire un constat simple, que l’on récolte toujours ce qu’on a semé. Cela veut dire que notre semence du pardon nous qualifie aussi pour la récolte du pardon. Rappelons-nous ici la nécessité de refuser d’être des otages du non-pardon car cela constitue un véritable blocage dans la vie de plusieurs personnes aujourd’hui dans notre société. J’irai même plus loin en disant que nous sommes simplement ce que nous méritons.

Une interrogation ou affirmation qui peut nous aider à persévérer dans le pardon peut-être : « Si le Créateur a jugé bon de nous pardonner, alors quoi de plus facile et normal que de faire comme Lui envers nous-même et envers les autres !!! »

Il faut comprendre une fois pour toutes que la puissance du pardon agit d’abord dans notre propre vie avant même d’aller impacter la vie des autres.
Nous comprenons enfin qu’il est évident que tout ce que nous faisons aux autres, nous le faisons à nous-mêmes. D’où cette nécessité morale de pardonner aux autres.

Que le Seigneur nous aide à rester attacher au principe du pardon.

Soyez bénis.

                                                                                                       FAXK

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :