Bien plus qu’un nom

La famille n’est pas simplement plusieurs personnes mises ensemble et labellisées du même nom. On y fait ses premiers pas et on y prononce ses premiers mots. La famille est un lieu d’apprentissage, de découverte, d’expérience et de croissance. Elle est un lieu de paix, de joie, d’épanouissement et même un refuge. Ou du moins c’est ce qu’elle devrait être.

La famille est une porte sur le monde ainsi qu’une école de la vie. Elle enseigne des valeurs et détermine la qualité des rapports que nous aurons ainsi que des relations que nous entretiendrons à l’extérieur.

Je voudrais partager avec vous une pensée. Quelques mots qui ,suivant la valeur qu’on leur donne, peuvent nous conduire à vivre LA vie de famille (oui celle représentée dans les catalogues de vente de vêtements ou d’assurances).

L’AMOUR: En famille on apprend à aimer. On y apprend même et surtout à s’aimer soi. Ça peut paraître bateau et couler de source, pourtant la société nous montre au quotidien que ce n’est pas un acquis. C’est en famille qu’aimer, et aimer en tout temps, prend son sens. « L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil. Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit. En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. »(1 Corinthiens 13: 4-7). Porter un même nom de famille, ne fait pas une famille; s’aimer au contraire y contribue. Mais aimer c’est aussi dire non, stop, tu ne peux pas ou tu n’auras pas, car aimer c’est protéger. Se savoir aimer participe à bâtir la confiance en soi et dans les autres. Aimer et s’aimer soi nous conduit également à savoir poser des limites dans un sens ou dans un autre.

LE TEMPS: Vous savez quoi ? « Il y a un temps pour tout et un moment pour toute chose sous le soleil » (Ecclésiaste 3:1). La vie nous enseigne que le temps qu’on accorde aux choses en détermine la qualité. Je voudrais attirer votre attention sur un élément capital concernant le temps qu’on est prêt à accorder aux nôtres. Prendre du temps avec ses enfants, ses parents ou ses frères et sœurs c’est se consacrer à eux pleinement pendant un moment. C’est dire non aux sollicitations externes. Que ce soit 2 heures ou 30 minutes par jour voire par semaine, la qualité du temps qu’on offre, et la considération de ce dernier par celui à qui il est offert, est déterminé par la focalisation qu’on y met. Je vous défie de mettre votre téléphone, votre tablette et votre série préférée de côté pendant ces moments, et de les apprécier. Tout comme au travail, on travaille; pendant les temps d’étude, on étudie, chaque chose A (et pas en) son temps. Trouvons donc le temps et apprenons à l’accorder aux nôtres et de l’accorder à 100%.

LES MOTS: Ils encouragent, convainquent, propulsent, consolent, rassurent, construisent tout comme ils détruisent, heurtent, découragent ou tuent. Les mots sont puissants. Ils transportent et transmettent la vie ou la mort (cf Proverbes 18.1). Il est donc primordial de choisir ceux qu’on utilise à l’égard de nos enfants car à leur tour ils les utiliseront. En soignant notre langage et usant de paroles qui bénissent, nous transmettons de bonnes valeurs, forgeons des caractères, véhiculons une culture et propulsons des futurs hommes ou femmes dans des destinées glorieuses. De la même manière, l’échec est lié à l’image qu’on a de soi; aux valeurs, au caractère et à la culture. Et devinez quoi ! Cette image est construite au sein de la famille. Choisissons d’aimer, d’unir et d’élever avec nos mots.

Parler d’un havre de paix, de joie et d’épanouissement, ne fait nullement allusion à une destination de vacances paradisiaque. Ce havre est plutôt de l’atmosphère qui règne dans ma vie de famille. La paix, la joie et l’épanouissement sont un choix que je fais. Et on est d’accord, ce choix n’annulera pas les dérapages, les écarts ou les erreurs, cependant il les limitera, minimisera leur impact et me fournira les armes adéquates pour les surmonter.

Un homme a dit: « c’est le lien naturel que produit l’amour qui va unir les membres d’une famille, non seulement dans les apparences, pour garder la face, mais dans la réalité du cœur, dans les sentiments, les pensées et les actes de la vie quotidienne. »

Z.K

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :