Le rejet ? Plus pour moi !

J’ai envie de donner espoir à quelqu’un aujourd’hui. Une personne qui vit probablement avec ce sentiment de rejet.

« Dans la bible, on parle d’une femme avec des pertes de sang. » Matthieu 9:20. Vous voyez que même à l’époque, les gens avaient tendance à appeler les personnes malades par leur handicap, c’est-à-dire par leur problème ou alors par un trait de leur caractère.

Le prénom ou le nom de cette femme avait été oublié, les gens l’appelaient par son problème.

Franchement, entre nous, imaginez-vous une personne que l’on appelle même plus par son prénom lorsqu’on la voit, une personne malade depuis 12 ans, financièrement au plus bas, tout son argent utilisé pour essayer de se faire soigner, mais sans succès. Émotionnellement brisée, rejetée. C’est comme si son problème faisait partie de sa personnalité (ou la définissait). En dépit des nombreux noms que lui donnaient les autres, vous verrez que Jésus l’a appelé « ma fille », c’est-à-dire une femme acceptée par Dieu, bien que les hommes l’aient rejetée. Une femme de valeur dévalorisée par la société. Une femme qui avait aussi droit à l’héritage du peuple de Dieu.

Cela vous est-il déjà arrivé, d’être appelé rebelle, idiot, incapable, affreux, moche ou encore retardé ? Vous a-t-on nommé par votre « niveau intellectuel » ? Par votre « handicap » émotionnel ou physique ? Ce qu’ils ont oublié de vous dire, c’est que vous n’êtes pas ce que vous faites et que vous pouvez commettre une erreur, sans qu’elle ne vous définisse, car cela ne fait pas de vous une erreur.

Vous êtes ce que le Dieu créateur dit que vous êtes. Vous voulez savoir pourquoi vous avez de la valeur aux yeux de Dieu ? Voici une histoire que j’ai entendue une fois. Un conférencier commence son séminaire en tenant bien haut un billet de 1000 francs, il demande aux gens : qui aimerait avoir ce billet ? Les mains se lèvent. Ensuite, il dit : je vais donner ce billet à l’un d’entre vous, mais, avant cela, laissez moi d’abord faire quelque chose avec. Il chiffonne le billet avec force et il demande encore : qui veut toujours ce billet ? Les mains sont toujours levées. Puis, il dit : que se passe-t-il si je fais cela ? Il jette le billet au sol et saute dessus, l’écrasant et le recouvrant de poussière, et il demande une dernière fois : qui veut encore ce billet ? Et évidemment, les mains ont continué de se lever.« 

Peu importe ce que l’on fait avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n’a pas changé, il vaut toujours 1000 francs.

Plusieurs fois dans la vie, vous serez froissé, rejeté, souillé par les gens ou par les circonstances. Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien. Mais en réalité, votre valeur n’aura pas changé. La valeur d’une personne ne tient pas à ce qu’elle fait ou à ce qu’elle ne fait pas. Dieu vous connaît mieux que personne, il n’est pas intimidé par votre passé ou votre mauvaise performance, il n’a pas dit son dernier mot à votre sujet.

Quels que soient vos échecs passés, vous verrez que plusieurs personnes sont passées par les mêmes situations voire pire, mais ont réussi. Pas besoin de diplôme pour posséder une vision claire, une bonne image de soi, pour développer une attitude positive.  

Donc retenez bien ceci : personne à l’exception de vous-même ne peut vous empêcher de devenir la personne que vous devez être !

M.L

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :